Le Four à plâtre de Sospel

FOURS À PLATRE


 

Le mécanisme de ces fours a été décrit par Daniel Mercadier () page 72 et 73. Cyril Isnard () page 128, mentionne également l’exploitation du gypse à Pélasque dans la Vésubie.

 

FOUR A PLATRE DE SOSPEL (06380)


                                        

Historique


Ce four situé au lieudit le Fournas (le grand four en dialecte) est une ancienne fabrique de plâtre. Il se trouve sur l'ancienne route de Castillon après la borne kilométrique 54, après le pont sur lequel se trouve la borne hectométrique 3, en allant vers Castillon.

La structure est en bon état sauf la toiture qui a disparu.

Au niveau de la route, se trouve le puits circulaire, la pierre à plâtre était broyée après cuisson dans le four situé au niveau 1. La piste empierrée au même niveau servait au déplacement du mulet actionnant la meule (moulin à sang).

Ce bâtiment a été construit probablement après 1864 car il ne figure pas sur le cadastre de 1863. Selon Monsieur Roger Gnech de Sospel, une personne qui effectuait le transport du plâtre entre les deux guerres se souvient qu'en 1920 ce four ne fonctionnait plus. Il est marqué FP sur l'extrait de la carte d'état major.

Selon la même source, « cette fabrication serait intermédiaire entre l'antique cuisson de caractère familial, dont on retrouve les traces dans la campagne et les petites exploitations industrielles qui ont fonctionné jusqu'après la seconde guerre mondiale. »

Description de l'ouvrage et fonctionnement


Monsieur Gnech nous a précisé : « Chauffage au bois, ce four était dénommé four culée à marche intermittente à longues flammes. Dans ce mode de fabrication le savoir-faire était primordial. Cette cuisson terminée, les morceaux triés étaient concassés sur la piste circulaire empierrée à l'aide d'un manège et d'une potence, fixée sur la poutre en bois, et soutenant la meule de pierre. Le plâtre obtenu était stocké dans le silo évasé à cet effet. La porte permettait le chargement sur une charrette grace à la position du bâtiment au bord de la route. »

Un peu plus loin se trouvait la plâtrière de saint Pancrace, en ruines.

Ce four est mentionné dans l'ouvrage « Patrimoine des communes des Alpes Maritimes » au sujet de Sospel, mais sans détails.

FOUR A PLATRE DU SUQUET D'UTELLE  (06450)


 

La vallée de la Vésubie a été l’objet de l’exploitation du gypse, y compris de façon industrielle notamment à Lantosque.

Au Suquet d’Utelle  en face du garage sur la rive gauche de la Vésubie on peut  voir un four artisanal adossé à la colline. A gauche du four on distingue le mur de soutènement d’un ancien chemin qui devait servir à approvisionner le four en matériaux.

Ce four mentionné dans PCAM (1), page 444, comme datant du XIXeme siècle, a été décrit de la façon suivante « le four se composait de trois parties distinctes, la réserve de bois, le four proprement dit et une pièce réservée au concassage du plâtre. La fabrication du plâtre demande moins une température élevée qu’une longue durée de chauffe. Le plâtre produit sur place avait la particularité d’être coloré en rose ; de nombreuses maisons des environs utilisent ce matériau de construction, mêlé à la chaux. »

FOURS A PLATRE DE LA MESTA - GILETTE 06830


Coordonnées 43 49 47,5 N  7 10 48,2 E

Ils figuraient sur le plan cadastral Napoléonien

Deux fours ont été repérés en pied de colline après l’usine de la Mesta, sur la route aujourd’hui désaffectée située en rive gauche de l’Estéron

Dans la végétation on distingue les deux entrées de four qui faisaient environ 60 cm de large et l’on aperçoit le toit des fours mais il n’a pas été trouvé trace de cheminée.

L’extérieur des fours est en arrondi.

FOUR A PLATRE DE ROURE 06420

Selon Simone Clapier Valladon () page 57, « le sieur Auvara Pierre demande l’autorisation d’établir un four à plâtre pour la durée de six mois sur le territoire de Roure au quartier Cialancias de Vouls et aussi de se servir du bois qui se trouve dans la forêt de Tigène »

 

Bibliographie


Clapier Valladon Simone - Roure - Des siècles et des jours

Isnard Cyril, Pays Vésubien N0 1 – 2000

 

Mercadier Daniel, Pays Vésubien N0 1-2000

Patrimoine des communes des Alpes Maritimes, éditions Flohic