On n

Le Barrage de Chateauneuf Villevieille

CHAPELLES  DE SOSPEL 06380


Mise à jour janvier 2019

 

Etude Pierre Domerego, Jacky Sarale, Raoul Barbès

 

Jadis Sospel était la deuxième ville du Comté de Nice. Elle comportait plusieurs établissements religieux et de nombreuses chapelles.

Un certain nombre de chapelles rurales sont encore en état, d’autres en ruines et enfin certaines ont disparu pour diverses raisons.

Dans ce dossier, un inventaire des chapelles connues a été fait avec leur position, des informations sur leur historique et des photos, car certaines en partie ruinées continuent à se dégrader, mais certaines pourraient encore être sauvées.

Les noms entre parenthèses sont ceux des cartes des Archives Royales de Turin vers 1763 plus loin nommées : AR

Luc Thévenon () page 178 et suivantes cite un certain nombre de chapelles mais le total est considérable :

 

Sur le site : www.sospel-patrimoine.org figure un article sur les chapelles rurales de Sospel par Pierre Domerego et Helmut Mayer

Une quarantaine de saints sont nommés à des titres divers à Sospel

 

 

Prospections et données

 

Entre Sospel et le col de Braus

 

 

Chapelle Saint Hyacinthe

 

Se trouve à Vasta supérieur quartier Roquestoun dans propriété Quinto, citée par Luc Thévenon

 

Chapelle Saint Jean ancienne  (Gio Batta)

 

Entre le col Saint Jean et Sospel il n’a pas été trouvé trace de l’ancienne chapelle Saint Jean. Selon Pierre Domerego  elle aurait été dans le secteur d’un bâtiment militaire au début de l’ancien chemin du col à Sospel par l’est du Mont Saint Jean. Elle est mentionnée (AR) comme ancienne chapelle alors que la chapelle décrite ci-dessous est nommée nouvelle chapelle. Selon P.Domerego, la famille Alavena au col Saint Jean pourrait avoir plus d’informations

 

Chapelle Saint Jean (S Gio Batta)

 

Cette chapelle figurant déjà sur un plan (AR), est dans une propriété privée sur un ancien chemin du col Saint Jean à Sospel passant par Saint Philippe. Ce chemin n’est plus praticable que partiellement

 

Sur une plaque de marbre à l’intérieur une inscription est gravée.

La chapelle a été décrite par Luc Thévenon () page 180. Il indique qu’elle a été construite en 1811. Mais elle figure déjà sur une carte de 1763. Elle a fait l’objet d’un dessin d’Alexis Mossa en 1918. Voir Julien Domerego.

Position 43° 51’ 27.4 N, 07° 26’ 16.1 E, Z= 567m

Sur la carte de Grandchamps () Nice Historique page 150 la chapelle Saint Julien est nommée Ch.S. Jules

 

 

Chapelle Saint Philippe (S Filippo)

 

43° 51’ 48.8 N, 07° 26’ 32. E6, Z=504m

Elle se trouvait aussi sur l’ancien chemin du col Saint Jean à Sospel par l’est et aurait été incorporée dans un logement dans les années 1950. Sur la façade on peut voir dans une niche la statue de Saint Philippe.

 

L Thévenon () page 179, cite une chapelle Saint Philippe de Neri, rénovée en 1658 et délabrée en 1830. Il y aurait lieu de voir s’il s’agit d’une chapelle différente

 

Chapelle de Parena ou de l’Arena

Cette chapelle figure sur la carte d’Etat Major de 1878.

L'essai de triangulation donne une position aux coordonnées suivantes: 43° 51’ 16.7 N, 7° 25’ 52 1 E au lieudit Saint Ouen.

 

 

Roger Gnech de Sospel a relevé les éléments suivants:

 

« Sur la carte Menton feuille XXXVII – 42 dressé, héliogravé et publié par le service géographique de l’Armée en 1909, d’après les travaux exécutés en 1903, on relève la capelle de l’Aréna (sans majuscule), sous l’ancienne route militaire de Castillon à Saint Jean (actuelle D 54).

 Sur le cadastre de Sospel de juin 1863 – feuille H2 dite de saint Ouen. Ce toponyme est le nom du quartier, on le trouvait déjà au XVIIème siècle. Fait-il référence à un saint ?

Dans le secteur développé sur la feuille et qui concerne l’emplacement éventuel de la chapelle on relève un seul bâtiment, avec deux numéros cadastrés, situé en bordure du « Champ de l’Hôpital »

La « campo » en italien ou « camp » en dialecte désignait la terre à céréales. En 1702  Santouen comptait plus de 33 hectares de terres emblavées.

Dans le contexte agricole du quartier, on pourrait penser à une mauvaise orthographe du mot « area », terme qui en latin ou en italien désignait le terrain aplani pour battre le blé. L’aire en français et l’iera en dialecte sospellois que l’on trouvait près de la maison ou du bâtiment agricole.

La chapelle de « l’aire de battage » me semble une interprétation possible.

Les Archives diocésaines possèdent des documents concernant 29 chapelles rurales de Sospel mais celle qui nous intéresse n’est pas mentionnée. » 

 

Apparemment personne ne la connaît.

 

Chapelle dite capella ou capel

 

43° 51’ 21.1 N, 07° 25’ 15.8 E, Z=722m

Monsieur Domerego de la propriété mitoyenne de la chapelle Saint Jean a parlé d’une chapelle Saint Julien « parpelège » dans le secteur

 

Les Capucins

 

Actuellement l’ensemble immobilier sert d’habitation voir si chapelle ancienne mentionnée

 

Chapelle  Saint Roch

 

Selon P Domerego, l’ancienne chapelle a été détruite à la Révolution. Elle se trouvait en dessous du fort saint Roch. L’actuelle se trouve près des Capucins  et a été restaurée par les élèves du lycée professionnel Pierre Sola

 

Chapelle Sainte Anne

Se trouve à l’angle du cimetière. Elle a été décrite par Luc Thévenon () page 179 qui la date de 1550.

L’ancienne chapelle Sainte Anne se trouvait selon P Domerego  dans une rue à droite de la rue du Vallon marquée Crémaia. Voir Monsieur Tardivo

A l’intérieur sont peints sur les murs des épisodes liés à Sainte Anne

 

Sur un mur extérieur de cette chapelle sont fixées plusieurs plaques à la mémoire de Religieuses dépendant de l’Ordre des Sœurs de la Charité depuis les années 1880 jusqu’aux années 1940

Entre Sospel et le col de Castillon

 

Chapelle Saint Laurent

 

Selon un riverain il y aurait eu une chapelle Saint Laurent, disparue, en contrebas de la pénétrante Sospel Castillon en aval du tunnel. Selon P. Domerego, elle se trouvait à l’emplacement de la pisciculture. Pour la cloche voir la famille Datero de Sospel.

 

Chapelle Saint Paul

 

Cette ancienne chapelle se trouve près de la route de Castillon. Le bâtiment existe encore et est affecté à l’usage de grange.

Position 43° 51’ 30.9 N, 07° 27’ 04.4 E, Z= 478 à vérifier

 

Chapelle Saint Pancrace (S. Pancrazio)

 

Elle figurait sur la carte (AR). Selon P. Domerego, elle se trouvait dans un groupe de maisons et on voit encore les carrés où les moines avaient leur chambre. Voir l’infirmier de l’Hôpital qui habite à la Vasta propriété Bensa

Position 43° 51’ 41.1 N, 07° 26’ 59.2 E, Z = 556m

 

Est de Sospel

 

Chapelle Saint Etienne (S. Stefano)

 

Elle figurait sur la carte (AR). Elle se trouvait au quartier éponyme, et a été transformée en maison jaune avec un tilleul.

 

Chapelle Saint Julien (S. Giulian)

 

Elle figure sur la carte (AR). Le hameau est propriété de la famille Datero.

Elle est en ruines

Position 43° 52’ 24.0 N, 07° 28’ 51.8 E, Z= 454m

 

Chapelle Saint Gervais (S. Gervasio)

 

Elle est citée par JP Domerego () page 48 comme existant au XIV ème siècle. Il reste des éléments de l’ancienne chapelle.

La nouvelle a été construite à la suite d’un vœu après la deuxième guerre mondiale. Voir Thévenon () page 180

Voir Nice Historique : La cité de Sospel, n°3 juil.-sept. 1999, p 162 …

Sigismond Albert en 1728, repris par Rober Latouche en 1929, indique qu’elle fut paroissiale jusqu’à la fin du XIIe. On la remplace alors par St Michel construite intra-muros. St Gervais devient le siège d’un archiprêtré, puis aurait appartenu aux templiers et serait passée aux Hospitaliers de St Jean après la suppression de l’ordre du Temple. (Cette appartenance aux templiers est incertaine ; Joseph Durbec se montre très réservé …).

Depuis cet article, des études ont été menées sur St Gervais, notamment par le couple des Poteur.

Cette chapelle a fait l’objet d’un article dans Nice Matin du 17 décembre 2017

Position 43° 53’ 04.0 N, 07° 28’ 16.3 E, Z= 372m

Sur les façades on devine des remaniements anciens. Sur la façade sud on peut voir des corbeaux à crochets qui supportaient peut être une poutre pour constituer un avant toit disparu.

On peut voir à l’intérieur du bâtiment une abside, mais peut-être pas d’origine et sur la façade est, on voit le mur de l’abside qui dépasse de la façade

 

Oratoire

Grand oratoire très bien restauré sur la route du Col de Brouis à gauche en quittant Sospel près de Saint Gervais.

Il est dédié à Saint Gervais Sainte Apolline et Saint Protais

 

Chapelle Saint Michel (S. Michele)

 

Sur la route du col de Brouis au nord de St Gervais

 

Chapelle Sainte Apolline (S Polonia)

 

Elle figure sur la carte (AR) au nord de Saint Gervais, dans une propriété sur l’ancienne route du sel et aurait servi d’écurie

Position 43° 53’ 06.8 N, 07° 28’ 06.1 E, Z= 402 m à vérifier

 

Notre Dame de Castes

Actuellement une grande maison en ruines avec une amorce de mur courbe à l’est, au sud du sommet. Elle appartient selon P.Domerego à la famille Fossat.

Position 43° 52’ 27.3 N, 07° 28’ 07.3 E, Z = 559m

 

Chapelle Saint Antoine de Padoue

 

Près du pont de la Nieya  sur la route du col de Brouis. A été restaurée par P. Domerego, son fils et Charlotte Einaudi. Elle daterait du XVIIème siècle.

Selon L. Thévenon () page 179, elle a été fondée en 1647. A l’entrée se trouve une plaquette racontant l’historique de la chapelle.

Position : 43°53’27.71 N, 07°28’5.83 E Z=425 M

Cette chapelle est mentionnée dans PCAM page 916

 

Chapelle de la Vierge de Consolation

 

Elle est citée par J.P.Domerego () page 89 au lieudit la Piantata près du couvent des franciscains au-delà de la Bevera

 

Ouest de Sospel

 

Chapelle Sainte Sabine

Elle a été décrite par Luc Thévenon (), mais en 2011 elle était en très mauvais état.

La voute en pierre s’est effondrée. La toiture qui la surmonte est encore partiellement en état.

Les murs sont très fissurés. Sur la façade sur un cadre en mortier est imprimé « CHAPELLE SAINTE SABINE » et en dessous un texte illisible. Sur la contre marche à l’entrée est noté 1946 date probable d’une restauration.

La chapelle est orientée Est Ouest avec chœur à l’ouest. Près de la chapelle on voit des morceaux de tegula.

Il y aurait des tombes romaines dans le secteur.

Position : 43°53’35.29 N, 07°25’51.68 E Z=590m

Concernant Ste Sabine il est curieux de constater sur la carte IGN que figurent 2 chapelles s'agit-il d'une erreur?

Il existait une chapelle privée à ces coordonnées 43° 52’ 40,0 N 7 °25’ 18,4 E, chapelle qui semble difficilement accessible

 

Chapelle Saint Joseph (S. Giuseppe)

Au quartier Berrins.  Elle figure sur la carte de 1763. Elle a été mentionnée par L. Thévenon. Elle est en état

43°53’26.0N, 07°26’14.2 E Z= 499 m

Cette chapelle est mentionnée dans PCAM page 919 où elle est notée de 1787.

C’est une chapelle privée qui a fait l’objet d’un article dans Nice Matin du 17 décembre 2017

Voir PCAM page 919

 

Chapelle Saint Dominique (S. Domenico)

 

Au sud de Saint Charles

 

Chapelle Saint Charles (S. Carlo),

43°53’10.1 N, 07°25’42.5 E, Z= 408m

Sur la route de Moulinet.

Selon P. Domerego elle a été déplacée quand les Ponts et Chaussées ont élargi la route de Moulinet.

Elle se trouve près du dépôt des cars  Colicini.

C’est maintenant une maison d’habitation

 

Chapelle Sainte Marie Madeleine

 

Ci-dessus vues intérieures et détails

Ci contre:

vue d'ensemble et façades avec au fond la cascade

 

43° 53’ 51.0 N 07° 24’ 57.5 E

 

Elle ne figure pas sur la carte de 1763. Elle est en mauvais état. Elle a été mentionnée par L Thévenon () page 179. Il y a un projet de restauration. Il semble qu’il y avait à l’origine une petite chapelle semi circulaire avec peut être une grille côté Bévéra. Elle semble avoir été agrandie au milieu du XIXème siècle car la petite nef est plus étroite que le chœur.

On voit derrière l’autel des fresques racontant des épisodes concernant Marie Madeleine. Au centre une descente de croix avec la Vierge Marie effondrée soutenue par deux femmes, au centre Marie Madeleine de taille beaucoup plus grande au pied des croix. A droite une Marie Madeleine blonde à genoux essuyant des pieds avec ses cheveux devant une table où l’on voit des assiettes.

En haut à droite une tablette tenue par un homme où l’on peut lire des extraits de Saint Luc en latin et à gauche également une plaquette en partie illisible concernant les intervenants.

On croit pouvoir lire OPUS… FECIT… GLIO… PINXIT…. ARIN NICO… RECIXIT… GALEAN… IN AIR… S MARIAE MAGDALLENNE

 

 Il y a eu une entrée latérale côté Est mais l’entrée actuelle est côté Nord. Au dessus de l’entrée côté intérieur une plaque est relative à Charles Albert.

On peut lire

SACELLUM HOC

VETUSTATE AC AERE PROPRIO

EQ KAROLI ALBERTI A SOSPELLITO

MILITUM TRIBUM

NOVA FORMA CONSRUCTUM

REVIXIT

AN Dni MDCCCLXI

On voit donc que cette chapelle dégradée par le temps a été restaurée sous une nouvelle forme grâce à la bienfaisance du Roi Charles Albert en 1856. Le Roi était mort en 1849 et était passé par Nice en exil après la défaite de Novare. On trouve trace de son passage au Monastère de Laghet

La chapelle est couverte en tuiles mécaniques suite à une restauration probable. Un angle arrondi de l’abside a été renforcé par un angle droit côté Ouest

 

Chapelle Saint Christophe (S. Cristofo)

 

Dans les broussailles on distingue un contrefort et plus loin un morceau de mur

A l’ouest de la chapelle Sainte Anne

Position : 43°52’39.5 N, 07°23’18.5 E, Z=435 m

 

Notre Dame De Verx

 

43° 53’25.4 N, 07°25’ 8 E, Z = 461m

Sur la carte des archives royales,  elle est mentionnée comme comende di Virgis

Elle était inscrite au cartulaire de Lerins

Jean Pierre Domerego () page21 Les moines de Lerins s’établissent autour de ND de Verx qui fut construite dès 846 » et page 48, il cite la chapelle Notre Dame de Verx « qui avait été établie au milieu des Prés par les moines de Lerins »

Voir article de Ou Cahegne 02 de 2006 « Du Prieuré bénédictin de Vercs à la Madona d’A Comenda » avec photo  de la chapelle et de la ferme au début du XXème siècle. Cette chapelle est mentionnée dans PCAM page 918

 

Chapelle Sainte Ursule

 

En 2018 le chemin est inaccessible

Elle se trouve en contre bas de la route de Moulinet à 200 mètres environ avant les gorges du Piaon. Il y a une ancienne carrière et un four à chaux. Maison en face, en dessous ruines de la chapelle. Selon L Thévenon () page 179, elle aurait été fondée en 1688.

 

Chapelle Saint Vincent

 

On distingue dans la broussaille divers éléments

 

notamment des restes de voutes, l’emplacement d’un tableau au-dessus du chœur.

Les broussailles pourraient être dégagées pour noter les restes de fresques éventuelles à l’intérieur

Sur le mur extérieur sud on peut voir de traces de peinture rouge et ocre

43° 53’ 39.2 N,  07° 25’ 05.4 E

 

Se trouve près de la route de Moulinet, propriété Peglion métayer et Madame Béringué. Selon P. Domerego comportait des trompe-l’œil. Est en ruines.

 

Chapelle Sainte Marie

 

Se trouve au quartier Sainte Marie. Au pont de la Libération, prendre la route de la caserne Solel. Elle a été transformée en maison d’habitation. D’après P Domerego correspond à la description d’Alberti

 

Chapelle Saint Pierre

 

Chapelle peinte. Voir le château colonie La Flèche

 

Le Calvaire

Elle est en mauvais état mais pourrait être restaurée

Au-dessus de l’autel un grand tableau représente le Christ en croix

 

43° 52' 38.2 N, 7° 25' 50 96 E

Oratoire Saint Louis

 

 Noté dans PCAM page 920

Chapelles en ville

De gauche à droite

Chapelle Saint Sébastien, restaurée

Sur la rive gauche de la Bévéra face à l’Hôpital

Chapelle de l’Hôpital

Chapelle Sainte Croix, Voir PCAM page 909

Chapelle des Pénitents gris, place Saint Michel, voir PCAM page 918

 

Bibliographie

 

Alberti Dom Joseph, memorie

 

Carte Top per A e B Nizza m1 n5. Conservée aux archives Royales de Turin 1763

 

Carte d’Etat major de 1878

 

Carte du réseau routier Comte Grandchamps 1865

 

Domerego Jean Pierre – Sospel Histoire d’une communauté éditions Serre 1980

 

Nice Historique – La cité de Sospel 1999 N° 3

 

PCAM – Patrimoine des Communes des Alpes Maritimes – éditions Flohic 2000

 

Thévenon Luc – les arts dans le pays sospellois – Nice Historique 1999 N° 3