Phoo

Le Barrage de Chateauneuf Villevieille

CHAPELLES DE VENCE   06140


 

Prospections et recherches : Henri Guigues, Olivier Guigues, Catherine Pellegrin, Paule Joelle et Roger Picco, Jacky Sarale, Paul Clément, Raoul Barbès

Mise à jour juin 2015

 

Le commandant Chamard a fait de nombreux croquis sur les chapelles anciennes et Jacques Daurelle () a donné beaucoup de détails sur leur historique

 

Chapelle Notre Dame de Bon Voyage

 

 

Ci dessus de gauche à droite: façade nord et photos de la façade est

Ci dessus de gauche à droite: façade est et angle sud est, façade sud, façade sud et ouest,  croquis du commandant Chamard.

 

Ci dessus de gauche à droite: extrait du cadastre, vue satellite, plans de Cassini

Cette ancienne chapelle des pénitents blancs est maintenant adossée à une maison d’habitation, mais la chapelle ne ferait pas partie de la propriété.

Elle se trouve au carrefour de l’ancien chemin de Vence à Tourrettes devenu chemin des Anciens Combattants et d’un chemin vers le nord-ouest et figurait sur le plan de Cassini.

Elle est à peu près orientée Nord Sud (160 ° est)

Elle est bâtie sur un rocher et elle est en ruines. Cette chapelle a été décrite par Jacques Daurelle () page 196, qui avait joint à son texte un  croquis du Commandant Chamard, qui a été propriétaire de la villa contigue, où l’on voit la façade Est et Sud. Ce serait la plus ancienne chapelle rurale de Vence. Elle avait fait l’objet d’une estimation le 6 thermidor an II de la République et fut vendue alors à une personne privée. En 1835 le propriétaire était un certain Giraud hoirs André.

Elle a subi des remaniements, mais les issues sont bouchées probablement pour des raisons de sécurité. Cependant sur une carte postale ancienne on voit le grand porche sud avant son obturation.

Sur une photo aérienne on voit deux séparations intérieures, murs ou dessus de  voutes ?

Sur le pignon nord accolé à la villa, on observe partiellement un grand arc en plein cintre bouché en pierre avec au-dessus de restes d’enduit en forme de croix. Le cintre était en partie exécuté en briques.

Sur la façade Est on reconnaît les extensions. Il y aurait eu trois sections dans l’état définitif. Dans la partie Est de cette façade se trouvait une voute en anse de panier ce qui indique peut être que cette partie est plus récente que d’autres parties de la chapelle, car dans les chapelles anciennes l’anse de panier n’est pas courante. Cette ancienne voute bouchée en pierre est surmontée par une fenêtre avec encadrements de brique.

Cette  voute n’était pas mentionnée sur le croquis du Commandant,  qui avait dessiné un clocheton que l’on ne voit plus, mais qui existe peut-être encore sous le lierre.

Dans la section centrale on ne voit pas d’ouverture. Sur cette façade, dans la section Sud on voit aussi une ancienne porte bouchée au mortier, avec la trace du mur de séparation. Sur le croquis ancien cette ouverture était mentionnée comme fenêtre. Sur la façade Sud un grand arc a été bouché partiellement au mortier. Sur le croquis ancien cette voute était ouverte. Cette partie de la chapelle était peut être un narthex. Le toit était plus bas que pour les autres parties de la chapelle.

La route actuelle au sud de la chapelle a été un peu abaissée par rapport au niveau ancien mais on voit des traces de marches d’accès.

Le mur Ouest est très peu visible et n’est pas accessible. Des restaurations partielles seraient encore possibles en enlevant au moins le lierre.

 

Chapelle des Crottons devenue Notre Dame des Fleurs

Elle se trouve à l’arrière du château de Notre Dame des Fleurs qui domine la route de Vence à Tourrettes. Elle est à l’intérieur de la propriété privée.

Sur les anciens plans, notamment sur la carte de Cassini elle figurait sous le nom de Notre Dame des Crottons avant sa reconstruction probable au XIème siècle

Prieuré mentionné dès 1040 voir Histoire des Diocèses de France () page 63 «  Ce même Durand se signala par ses libéralités en faveur de Saint Victor de Marseille : le 15 octobre 1040 il lui donna le Prieuré de Notre Dame des Crottons »

Cette chapelle a été restaurée et comporte des vitraux de Jean Pierre Raynaud. Elle se trouve à l’arrière du château de Notre Dame des Fleurs.

 

Chapelle Saint Pierre (détruite, section I  528 du cadastre de 1834)

Elle faisait partie d’un ancien Prieuré dont la porte au N°35 serait ancienne.

Elle se trouvait rue Isnard anciennement rue du Béal ou rue de Bual. Elle figurait sur le cadastre de 1834 section I.

Elle s’étendait le long de la rue, orientée à l’est avec l’abside à l’est et faisait à peu près 10 mètres de long.

Photo de gauche: croquis du Commandant Chamard

Comme elle était en ruines et dépassait de l’alignement des maisons, les restes de murs auraient été démolis vers les années 1950 pour permettre la construction d’un petit immeuble. Dans le jardin privé à l’arrière il y a des restes de meules et de pierre à aiguiser. Un dessin du Commandant Chamard montre cette chapelle vue depuis le jardin attenant au sud. On note deux arches sur son croquis

 

Chapelle Saint Crépin

Elle se trouvait à l’angle de la route de Coursegoules et de l’ancienne route de Tourrettes devenue avenue des Alliés. Elle était orientée au sud-est  et ses dimensions approximatives étaient de 8 mX5m.

Un angle a été abattu pour améliorer le carrefour et elle a été transformée en garage.

En tête du faitage on peut lire  1936, date possible de la transformation.

A l’arrière il y a une porte qui donne sur un jardin. Cette porte semble moderne.

Chapelle Saint Raphael

Photos Henri Guigues, Jacky Sarale

Photos ci dessus de gauche à droite: ancienne chapelle partie effondrée et chateau du Malvan, ensemble ancienne chapelle, les deux chapelles, ensemble de la nouvelle chapelle

 

Ci-contre de gauche à droite

Décoration de la nouvelle chapelle

Plaque au dessus de l'entrée

Il existait une chapelle ancienne près de la chapelle moderne. Elle était orientée au nord-ouest. Une partie du mur côté vallon a disparu du fait d’un  glissement de terrain. De ce côté il y avait une fenêtre. On voit encore le fond de la chapelle  et le mur est, qui est  très épais, environ 1.20 m d’épaisseur. Elle faisait environ 5 m de large.

On voit également un décrochement dans le mur qui permettait lors de la construction d’asseoir les cintres ayant permis d’édifier la voute dont on voit encore les naissances.

La chapelle moderne comporte une abside qui domine le ravin. Elle est orientée à l’est avec un espace fermé autour de la chapelle par un muret à l’ouest. Un pèlerinage a lieu en été chaque année pour la Saint Jean

On peut voir une plaque au-dessus de la porte sur laquelle est gravé :

Don de la chapelle Saint Raphael fait au culte 1866 par Monsieur Bruno Court

Sur une plaque sur le côté est gravé : souvenir de Madame Ardisson 1879

Cette chapelle  est mentionnée en 1292. Elle a été rénovée en 1988.

Georges Brétaudeau () a fait un relevé de l’état des lieux

Cette chapelle ancienne desservait un village qui au Moyen Age a été assez important, et qui avait le statut de Commune du Malvan

Le château du Malvan domine le site, et près du gué du Malvan en amont se trouve un site proto-historique qui a fait l’objet d’un plan par G. Brétaudeau () page 240

La végétation dans toute cette zone est très dense et couverte de ronces et il est impossible de repérer des restes de construction. On voit çà et là des arbres fruitiers rabougris redevenus sauvages (pommiers) et quelques noyers. Sur le chemin qui permet d’accéder au site de la chapelle depuis Notre Dame des Fleurs sur la rive droite du vallon on voit de nombreux restes de poteries diverses, et sur le chemin de la rive gauche un reste de tegula  a été trouvé.

Edmond Rossi () page 118 à 120 a écrit sur le château du Malvan et le site

 

Chapelle Saint Michel

                    

Ci dessus photos anciennes et dessin du Commandant Chamard.

Elle est aujourd’hui disparue. Elle se trouvait au fond du stade de football près de l’hôtel Miramar 

La chapelle St Pancrace à Vence de la carte de Cassini se trouve être la chapelle St Michel de la carte d'Etat-Major ancienne et a donné son nom au quartier.

En voici les coordonnées 43 43 12,5 N 7 06 59,4 E

Il y a aussi une rue Saint Michel. Curieusement à Massoins, la chapelle Sainte Claire a été également appelée Saint Pancrace à une certaine époque.

Selon le Commandant Chamard, elle aurait été fondée en 1610 par Monseigneur du Vair

 

Chapelle des pénitents noirs

Elle se trouvait avenue colonel Meyère qui devait faire partie de l'ancien hospice de la ville, tenu alors par les Soeurs de Nevers.

Elle est photographiée sur des cartes postales anciennes ;

Elle a été détruite pour le passage du tramway

 

Chapelle Saint Pons

Elle se trouvait sur la route de Saint Paul maintenant avenue du Colonel Meyere, face à la médiathèque. Elle a été transformée en garage.

Vues générales et croquis du Commandant Chamard

Ci-dessus aperçu d'une porte latérale et fontaine adossée

Chapelle Saint Laurent

 

Elle se trouvait dans l’enceinte du château au sommet du Baou des Blancs. Elle présente une disposition curieuse avec une petite partie semi-circulaire en partie fermée par deux petits murets et une partie rectangulaire. L’intérieur a été comblé en grande partie par des déblais. Une grande citerne se trouvait presque au pied de la chapelle ; le fond et les parois sont encore assez étanches pour contenir de l’eau

 

Photos ci-dessus de gauche à droite: ensemble partie droite,fond partie droite, naissance de voute, partie droite et semi circulaire, partie semi ciculaire, exemple de tegula.

 

Chapelle du Domaine Saint Martin

 

 Elle se trouvait à l’intérieur de cette ancienne maison templière, aujourd’hui transformée en hôtel sur la route de Coursegoules. Une petite chapelle moderne à l'intérieur de l'hôtel serait  à l'emplacment de l'ancienne

 

Autres chapelles de Vence encore existantes

 

De gauche à droite

Photos anciennes des chapelles Ste Colombe et Ste Anne.

Saint Lambert d'après Chamard

Elles ont été décrites dans divers ouvrages, et leur étude n’est pas reprise ici :

Chapelle Sainte Bernadette autrefois chapelle Saint Jacques

Chapelle Sainte Elisabeth

Chapelle Saint Lambert voir dessin du Commandant Chamard

Chapelle Sainte Colombe voir phto ancienne

Chapelle du Rosaire

Chapelle Sainte Anne voir photo ancienne

Chapelle des Pénitents Blancs

Chapelles du chemin du Calvaire: ensemble de six chapelles avec un projet de restauration en 2015. Photos et recherches Henri Guigues

Photo de droite extraite du film de Renoir

 

Bibliographie

Brétaudeau Georges - Les enceintes des Alpes Maritimes - éditions IPAAM 1996

Daurelle Jacques - Vence et ses monuments, 1934, éditions  de la Vieille Provence

 

PCAM Patrimoine des Communes des Alpes maritimes éditions Flohic 2000

 

 Voir aussi  www.tourrettessurloup.com/index.php?article=653

Voir aussi  www.patrimoine-religieux-vencois.fr