Le Barrage de Chateauneuf Villevieille

CHAPELLES DE BREIL SUR ROYA 06540


Mise à jour mai 2016

Photos Jacky Sarale Raoul Barbès

Voir plans anciens et plans cadastraux

 

Il y avait jadis de nombreuses chapelles ainsi que des oratoires, comme  à Sospel de l’autre côté du Col de Brouis. Certaines chapelles ont été détruites notamment lors de la construction de maisons, mais le témoignage de leur présence a été conservé grâce à des oratoires édifiés à peu près à leur emplacement.

Dans son livre () Charles Botton a indiqué et décrit un certain nombre d’édifices. Il sera mentionné CB dans le texte

L’auteur de la chronologie Cottalorda sera mentionné HC (Il ne fait pas partie de la branche noble qui s’est éteinte et a utilisé les données de Charles Botton)

 

Chapelle ND du Mont anciennement delle vitte, ou del Cocolone ou Cucurone

 

Voir C.B. page 22 Construction du XI ème siècle et clocher du XVIIème

Décrite par Philippe de Beauchamp ()  page 25

Voir aussi PCAM () page 143

Madona del Monte sur le plan de 1763

Notre Dame de l’Assomption suivant le cadastre de 1864

CB a trouvé une pierre orbituaire près de la chapelle (voir page 12)

Interventions de 1571 et 1585 et maladroite de 1964

 

Chapelle ND des Grâces XIIème siècle ou 1631 selon C.B. page 68

 

Suite à un vœu pour que cesse l’épidémie de peste

Madona delle Grazie sur le plan de 1763 des archives royales de Turin. Le plan est déchiré mais à droite on peut lire capella

Voir PCAM page 148 et Philippe de Beauchamp () page 25

 

Chapelle St Antoine

Ou Saint Antoine de Padoue  restaurée en 1922

Avec dédicace à l’intérieur du nartex :

HOC SACELLUM A PATRIBUS DIVO ANTONIO CURA RESTAURATUM FUIT ANNO MCMXXII

Elle a été déplacée de son site initial suite à la construction des emprises de la gare

 

Clocher Saint Jean C.B. page 109

 

Philippe de Beauchamp indique « clocher du début du XIIème siècle, vestige d’une église bénédictine encore utilisée en 1667, détruite en 1707 par les Impériaux, situé dans un joli site »

La chapelle est détruite en 1707 selon CB (AVV RR Liv visites de 1742) page 108

S.Gio sur la carte de 1763

A donné son nom au quartier  Saint Jean

Incorporation de tegulae dans le clocher

Dans le quartier ont été trouvées des tombes antiques

 

 

Chapelle Saint Pierre

 

Près de son ancien emplacement au quartier Saint Pierre route Saint Pierre, a été édifié un oratoire

 

 

Chapelle Saint François

  Au quartier Nogaret en boordure de la route moderne et de l'ancienne route royale

 

Chapelle Saint Sébastien

 

Près de l’ancienne Porte de Turin sur la rive gauche de la Roya

Selon HC le noble Antoine Cottalorda achète la chapelle des  Saints Fabien et Sébastien près de la porte de Turin. Elle figure encore sur le cadastre de 1864 ainsi que sur d’anciennes photos de 1895

Elle était aussi dédiée aux Saints Fabien et Sebastien .

Elle a été détruite lors de la construction d’une maison. Sur la façade de la maison a été inséré un oratoire au nom du Saint

 

Chapelle Sainte Catherine

 

Citée par C.B. page 165, chapelle des Pénitents blancs (ADAM Fonds sarde paesi 46 bis) des pénitents blancs ou disciplinanti

 

Chapelle de la Miséricorde Citée CB

 

Ancienne chapelle des pénitents noirs, contre l’église

 

Chapelle de Saint Antoine l’ermite

  

Une chapelle dédiée à Saint Antoine abbé dit Saint Antoine du désert est relevée  au sud de Breil près des remparts par Horace Cottalorda

(ASTO Catasti Breil allegato Ereg B N° 17 page 719), Voir CB page 167. Elle est mentionnée par HC le 16 novembre 1613 sur les remparts au sud de Breil.

Cette chapelle est encore en état. Sur le mur latéral le long du chemin vers Libre on peut voir un petit trou avec au-dessus la mention « offrandes ». Le mot est écrit en français.

A côté se trouve une croix en fer datée de 1899 sur un socle en pierre de 1823. On ne peut rien lire sur la plaque de marbre blanc.

 

Chapelle Saint Bernard

Elle se trouvait sur la rive droite de la Roya au départ du chemin vers le Col de Brouis et Pienne.

Elle était encore mentionnée sur le cadastre de 1864.

On peut la voir encore sur une gravure des années 1865. Elle a été détruite lors de l’édification d’une maison mais près de son emplacement se trouve un oratoire dédié au Saint

Chapelle Saint Roch

Elle se trouvait au quartier Li Graiou, chemin du Graiou, au bord du chemin qui menait aux campagnes des Breillois. Sur la façade de la maison qui se trouve à son emplacement se trouve un oratoire dédié au Saint

 

 

Chapelle Sainte Thérèse de Lisieux

 

Au quartier Piene Basse près de l’ancienne douane. Datée de 1937 voir PCAM page 165

 

Chapelle Sainte Anne de la Giandola

 

Dédiée aussi à Saint Augustin et Sainte Barbara selon C.B. page 68

Selon HC  le 24 juillet 1647 Jean André Cottalorda et son épouse Camille font la chapelle Sainte Anne à la Giandola.

Elle se trouve près du pont sur la rive gauche de la Maglia au bord de l’ancienne route royale

 

Chapelle Saint Pierre d’Alcantara

 

Il s’agit d’une chapelle privée dans la vallée de la Maglia.

Elle a été construite en  1757  (ANNO 1757 DIE 19 8 BIS) comme on peut le voir sur le cartouche en façade

Voir photo du cartouche et texte de la dédicace.

Ce Saint était un réformateur des franciscains.

 

Il était donc normal qu’il soit honoré au Monastère franciscain de Saorge, d’où peut-être par extension dans la vallée de la Maglia à Breil. Le Saint est aussi invoqué à la chapelle de la Sainte Trinité au Cros d’Utelle

Chapelle Sainte Anne de la Maia ou Maglia

 

décrite par C.B. page 65

Restaurée en 1568 suivant une pierre gravée scellée dans le mur à droite de la porte  « 1568 MCV »

07°28'412 E, 43° 58’181N, h=847m

 

Chapelle Saint Jean Baptiste de la Maglia

 

voir C.B. page 68

07°29'432 E, 43°58'182 N, H= 755 m

 

Saint Etienne

 

Figure sur un acte de vente  de 1691 (ref. ADAM insinuation de Breil  Reg C 699 Folio 96). Chapelle disparue

 

Saint Valère

 

Est signalée  lors de la visite épiscopale de 1602. Chapelle disparue

 

Oratoire  dédié à Maria Mater Gratiae

 

Au nord du quartier Morgella vers le col de Brouis plan de 1763. Photo de gauche

Entre les vallons della Malandre et celui della Pinea suivant la carte de 1763, au bord de la route. Coordonnées 43°56'312 N, 07° 29'345 E, H= 615m

Un autre oratoire plus bas sur la route côté vallée, du même style, dédié à Maria Asumpta

 

Croix au  Nord du col de Brouis 

 

Croix de la Caugoule

Cet endroit a servi de repère géodésique

 

 

La Croce

 

Sur le chemin de Pienne plan de 1763

Sur le mamelon de la Colla

 

Oratoire de la Crouzetta

 

En fer forgé près de ND des Grâces

Voir PCAM page 145

 

Oratoire Marie Madeleine

 

Chemin de la Porte de Gênes

Au pays basque Marie Madeleine est invoquée contre les orages, la grêle et les intempéries endommageant les récoltes.

Voir: la Madeleine de Tardets - Le site des madeleines. On dit qu’au Mont Saint Michel, la croix qui surmonte la tour de l’église renferme des reliques protectrices contre la foudre, notamment des cheveux de Sainte Marie Madeleine. A Breil l’oratoire se trouve près du four. Est-ce fortuit ?

 

Oratoire sur le chemin de Libre

 

 

Bibliographie

 

 

Botton Charles – Histoire de Breil et des Breillois éditions du Cabri

Chronologie de l’Histoire de Breil – Généalogie et répertoire des familles Cottalorda sur Internet mentionnée dans le texte par PCAM Patrimoine des Communes des Alpes Maritimes – éditions Flohic 2000

Beauchamp (Philippe de) – L’art religieux dans les Alpes Maritimes – Edisud 1992

Plan cadastral napoléonien