MOULINS A SANG


Mise à jour avril 2018

 

Prospections B. Mingalon, J Sarale, R Barbès

Ces moulins étaient appelés ainsi car ils étaient mus par la force humaine ou animale

Ils étaient aussi qualifiés de moulins à manège

 

De gauche à droite:

Principe

Mouln de Loda

Moulin du Reveston

Moulin de Loda 06450 Lantosque

La barre en bois qui entrainait la meule était assez longue et présentait un aplatissement. Elle devait passer sous le coup du mulet ou de l’âne qui poussait la barre avec son poitrail comme on le voit sur des croquis anciens diffusés sur Internet

Moulin du Reveston 06450 Utelle

Le moulin se trouvait dans une cave et les éléments sont bien conservés. Il semble étant donné la faible longueur de la barre métallique que la meule était entrainée par un homme.

 

Moulin de Citeite 06450 Utelle

Aucun élément n'a été retrouvé à l'intérieur du bâtiment, mais le propriétaire pense que c'était un moulin à sang. Il n'y a pas de canal d'amenée d'eau sur l'ancien plan cadastral

Moulins de Saint Paul de Vence 06570

Les deux moulins à l'intérieur du village signalés sur l'ancien cadastre étaient probablement des moulins à sang car il n'y avait pas de canal d'amenée d'eau.

Moulin de  la Roquette sur Var 06670

Le village possédait au XIXème siècle plusieurs moulins hydrauliques pour la fabrication de l'huile dont la liste figure sur la plan cadastral de 1867.

Mais il y avait dans le village un "moulin à manège" sur la parcelle 704.

Voir état de section page 25.

 

Recherches  et prospections Jacky Sarale avec l’assistance de F Prost

 

Le terme « moulin à manego » ou manigo, figure sur le cadastre de 1867 et concerne la parelle 704. Il n’y a rien sur ce terme dans  le dictionnaire niçois. Ce terme n’est pas non plus espagnol. L'encyclopédie de Diderot et l'Encyclopédie Universalis ont été consultées sans succès.

Sur l'état de section on trouve un Raybaut Vérola comme propriétaire.

Il existe une espèce de "poivre" appelé maniguette mais il ne semble pas que l'on ait construit des moulins spécifiques

 F Prost  a trouvé : manigo=manchon, maniga=manchette

 Manège dérive de l’italien maneggio = manège

 Manigo pourrait désigner le manche ou arbre horizontal, auquel était attaché un animal ou un homme,  fixé sur l’arbre vertical fixé dans la meule pour la faire tourner.

 Les deux moulins de la Roquette étaient localisés sur des parcelles assez étroites dans le village et pouvaient servir à autre chose qu’au traitement des olives qui nécessitait beaucoup d’eau ; moulin à blé ou martinet ou autre ?

Il n’a été trouvé ni sur le plan, ni sur place, ni dans l'état de section trace d'un éventuel canal pouvant alimenter ce moulin comme d'ailleurs l'autre moulin plus conventionnel, sans en tirer de conclusion pour cela

 

Références

 

Selon A Risso ()  page 810 « Les moulins pour faire l’huile sont très nombreux soit à eau, soit à sang. Les premiers agissent par le poids de l’eau et la force de son impulsion ; les seconds au moyen d’un cheval ou d’un mulet qu’on attache à la traverse horizontale  de l’arbre sur lequel la meule est fixée ».

 

 

Selon Paul Canestrier « En 1826, il y avait à Nice 61 moulins à eau et 67 à manège qui fabriquaient l’huile »

 

 Selon A.Cauvin «  A Utelle chaque particulier avait dans sa maison un petit moulin à huile à manège. Le soir et la nuit les gens de l’endroit trituraient les olives cueillies dans la journée »

 

Bibliographie

 

Tisserand (chanoine) –  Géographie des Alpes Maritimes Imprimerie et libraire  Cauvin Nice  rue de la Préfecture 6 - 1869

 

Risso A. – Nouveau guide des Etrangers à Nice 1844

 

Dictionnaire de la langue niçoise page 810 – Jules Eynaudi et Louis Capatti (Academia Nissarda