Point du Ramingao ŗ Roquebrune Cap-Martin

MENAGERIE SCHMIDT DE NICE 06

Mise à jour avril 2020

Divers articles ont été consacrés à cette ménagerie située à Nice avenue du Prince Impérial qui a arrêté ses activités le 5 février 1865 à Nice.

L’avenue du Prince Impérial devenue avenue Jean Médecin qui venait d’être créée, était très peu urbanisée et il y avait de la place pour des installations provisoires.

La ménagerie s’est ensuite transportée à Marseille. Elle a aussi présenté des spectacles notamment à Nantes et Saumur où le Journal de Nice du 31 juillet 1865 mentionne un accident.

Photo ci dessus affiche de Nantes

 

Article de 1864 du Monde Illustré en 1864 page 126

 

Journal de Nice du 4 février 1865

 

Avenue du Prince Impérial

Ménagerie Schmidt

Aujourd’hui samedi, par extraordinaire, entrée dans la cage du terrible ours blanc. Exercices de M et Mme Schmidt avec les lions et les animaux réunis. On commencera à 8 heures. Dimanche pour la clôture irrévocable et pour les adieux du couple dompteur au Public niçois, deux grandes représentations à 4 heures et à 8 heures.

Nota : les bois du plancher sont à vendre, s’adresser au contrôle de la ménagerie. Les personnes qui auraient des réclamations à faire ou des notes à présenter, sont priées de ne pas attendre au dernier moment.

 

Extrait du journal intime de Frédéric Amiel Tome cinquième mai 1863 – octobre 1865

 

Aout 1864, page 524

Ce soir après souper, visité avec mes neveux la ménagerie Schmidt (sept lions, deux tigres, cinq ours, un éléphant, un zébu, un tapir, des hyènes, des loups, des singes etc…) Le plus intéressant c’est de voir Mme Schmidt fouetter hardiment trois lions d’Asie, deux grands ours noirs et des hyènes. Puis les deux époux dompteurs faire travailler quatre lions de l’Atlas. il y a eu un moment de pénible et d’inquiétant. Le repas des animaux est toujours curieux.

 

Article de la Revue de Marseille et de Provence  au profit des pauvres onzième année 1865

Ouverture de la ménagerie Schmidt dans le local Courtin aux allées de Meilhan

 

 

Il semble que la ménagerie était à Rouen en 1866