Point du Ramingao ŗ Roquebrune Cap-Martin

Notice sur la voie ferrée Nice Turin 1934

Mise à jour septembre 2022

 

Cette voie et son histoire ont été décrites dans plusieurs ouvrages.

Ci-dessous de gauche à droite pages 180-181, pages 182-183 , pages 184-185

Ci- dessous de gauche à droite:page 186 , page 187, pages 188-189

 

 

Mais une description technique en a été faite dans un but militaire en 1934 et publiée probablement à usage restreint à l’époque par le service géographique de l’Armée.

Car dans le même ouvrage figure une description des ouvrages militaires italiens dans le secteur de la Haute Roya.

Rappelons que la région de Tende et La Brigue n’a été rattachée à la France qu’après la seconde guerre mondiale. Les services secrets français étaient donc bien renseignés sur ce secteur.

En ce qui concerne la voie ferrée, les ouvrages qui ont été démolis pendant la guerre 1939-1945, ont été reconstruits suivant des procédés plus modernes parfois, notamment par exemple le viaduc de Scarassoui

 Le tracé d’un tunnel et d’un pont a été modifié en aval de Sospel au franchissement de la Bévéra. Le pont sur la Bévéra présente une particularité. La voute qui supporte le tablier est perpendiculaire à celui-ci

Un pont a été abandonné sans avoir servi par suite de problèmes géologiques près de Contes, et le tracé légèrement modifié, ce qui n’est pas mentionné dans l’ouvrage.

 

Bibliographie

Notice sur les Alpes Italiennes 3ème partie chapitre II couloir de la Roya