Point du Ramingao ŗ Roquebrune Cap-Martin

CANAL DE SUEZ ET NICE

Mise à jour mars 2021

Le 28 novembre 1867, Ferdinand de Lesseps a donné une conférence à Nice.

Cet évènement a fait l’objet d’articles dans le Journal de Nice du 28 novembre au 7 décembre 1867.

On peut consulter sur Internet une histoire détaillée de la construction du canal et de ses antécédents, mais la conférence de Ferdinand de Lesseps a donné un tour personnel à l’affaire pour intéresser des souscripteurs éventuels

 

Vendredi 29 novembre 1867

 

Mr de Lesseps a donné hier soir une conférence publique sur les travaux du Canal maritime de Suez dans la salle du Théâtre Impérial. Il a  fait un véritable cours d’Histoire universelle… deux heures et demies durant…

L’appel de fonds de Mr Ferdinand de Lesseps sera-t-il entendu ?

… Mr de Lesseps sera entendu par tous ceux qui ont à cœur l’avenir européen…l’infatigable lutteur sollicite au nom de son drapeau un dernier élan généreux

… La jonction des deux Méditerranée est un fait accompli…la route asiatique est ouverte et les distances abrégées des deux tiers mais de grands travaux sont encore à exécuter…notes prises par Mr Joseph de Lesseps fils du promoteur du canal de Suez

Mr de Lesseps a fait, par d’étincelantes déductions, rayonner l’avenir commercial de Nice

 

Samedi 30 novembre 1867

 

(Détails sur le raccourcissement des distances)… Aujourd’hui il y a deux villes Port Said avec 10000 habitants, Ismailia avec 5000, quatre autres sont en construction. Suez qui n’avait que 3000 âmes en compte 15000… (Commentaires sur le Nil)

 

Dimanche 01 décembre 1867

 

Passage du discours sur la civilisation égyptienne…

La plus orientale des  bouches du Nil est la bouche pelusiaque. La ville de Zin ou Peluse, Tincli en arabe

Commentaire sur le passage des hébreux…

http://www.archeo-alpi-maritimi.com/hebreuxetmerrouge.php

 

Lundi 2 décembre1867

 

Eléments historiques sur les abyssiniens et sur les musulmans, sur Vasco de Gama…

Mr de Lesseps a rappelé en termes émus les épreuves du début, l’opposition systématique, non du peuple mais du gouvernement anglais.

… La France…seule a souscrit les premières actions pour le canal. Seule elle fournira les obligations qui seront nécessaires pour l’achèvement des travaux

 

Mercredi 4 décembre 1867

 

Les anciens n’avaient point pensé à percer l’isthme pour unir les deux mers. Leur canal n’étant guère qu’une dérivation du Nil aboutissant à Suez. Il s’ouvrait à Bubaste (Zagazig), allait droit à l’Orient jusqu’aux Lacs Amers. Là tournant au sud il traversait les Lacs Amers puis la plaine de Suez

La Compagnie de Suez pour son canal d’eau douce a suivi presque pas à pas l’ancien tracé.

La prise d’eau moderne part du même endroit à peu près à travers le désert jusqu’aux Lacs Amers qu’elle contourne, le bassin des lacs étant réservé  au canal maritime.

…Bonaparte envoya des ingénieurs sous la direction de Lepère… ce premier explorateur…déclara qu’une grande différence de niveau existait entre le Mer Rouge et la Méditerranée, différence qui n’était pas moins de 17 mètres…

L’opération fut recommencée en 1847 sous la direction de Mr Paulin Talbot par l’ingénieur Bourdaloue et cette fois aboutit à une si faible différence de niveau que cela pouvait être attribué à l’insuffisance des instruments.

…Mr de Lesseps se convainquit qu’il n’y avait à se préoccuper que de la marée qui à Port Said est de quelques centimètres tandis qu’elle atteint à Suez plusieurs mètres

… le canal d’eau douce devait arriver à Ismailia à 7 mètres au-dessus du niveau des mers et il suffirait d’écluses de 3.50 mètres pour le mettre en communication avec le canal maritime venant de Port Said. C’est ce qui arriva et les vaisseaux passent aujourd’hui  sans encombre d’un canal à l’autre

Histoire de l’ancien canal en activité jusque sous les premiers conquérants arabes.

La Compagnie de Suez pour son canal d’eau douce, a suivi presque pas à pas l’ancien tracé…

Une autre objection fut mise en avant : il était impossible  de faire un port dans la baie de Peluse.

…Ce qui a déterminé la Compagnie à placer à Port Said le débouché du canal, c’est que Port Said est l’endroit de la côte où l’on rencontre le plus tôt des fonds de 8 mètres… (Détails sur la position des digues)

L’écartement des digues va en diminuant de 1400 mètres au rivage, il n’est à l’ouverture du chenal que de 400 mètres

… Voici comment les digues ont été construites. Les ingénieurs se sont décidés à employer des blocs artificiels

(Détails de fabrication et mise en place des blocs artificiels)

…La construction des jetées absorbera 250.000 mètres cubes de « pierre »110.000 mètres cubes sont déjà en place

 

Jeudi 5 décembre 1867

 

Avant de donner le premier coup de pioche il fallait pourvoir à la nourriture… Assurer la provision d’eau… Un canal fut creusé qui amena les eaux du Nil à Ismailia …là il tourne au sud vers Suez mais une conduite alimentée par une pompe puissante…remonte vers Port Said…

20.000 indigènes se mirent à l’oeuvre avec pelles et pioches… Tout d’un coup il fut interdit à la Compagnie d’employer des travailleurs indigènes….

Bientôt on vit arriver à Port Said au lieu des petites dragues, des engins d’une puissance inouie…

Le canal sera ouvert à la grande circulation le 1er octobre 1869

…  (Détails sur le fond des lacs Menzaleh et Ballah…sur l’évacuation des déblais)

 

Vendredi 6 décembre 1867

 

…. (Détails sur les travaux du plateau d’El Guisr 20 mètres au-dessus du niveau de la mer)… La tranchée a été entamée à sec par 8000 travailleurs indigènes. 500.000 mètres cubes ont été enlevés pour ouvrir un passage aux eaux de la Méditerranée….

Bientôt les plus grands bateaux pourront pénétrer jusqu’au lac Timsah, qui en attendant a été rempli au moyen du canal d’eau douce. Le même canal débouchant à Ismailia 7 mètres au-dessus du niveau de la mer a servi à inonder le plateau du Serapeum qui n’a qu’une élévation de 6 mètres

…Il a été constaté que les bassins des Lacs Amers formaient une cuvette d’argile imperméable

(Introduction de 1.500.000.000 mètres cubes d’eau dans le Lac Amer à raison de 500.000 mètres cubes d’eau par jour au moyen de pertuis pour un remplissage progressif)

 

(Problème de sables mouvants du plateau d’El Guisr

Végétation pour arrêter les sables

Des Lacs Amers à Suez 27 kilomètres environ… le sol est formé  en partie d’agrégats pierreux...le canal a été légèrement dévié vers l’Est pour éviter les bancs les plus considérables…. Une déviation du canal d’eau douce inonde la tranchée jusqu’à Suez pour éviter les dérangements  que toutes les six heures la marée apporterait aux machines

(Suez approfondissement du chenal)

 

Samedi 7 décembre 1867

 

Les anglais à bout d’arguments ont trouvé moyen d’élever encore contre l’utilité du canal une dernière objection. A les croire, la Mer Rouge est impraticable pour la navigation à voiles… En 1825 il fut déclaré que la Mer Rouge resterait à jamais fermée à la navigation à vapeur parce que la force des moussons empêcherait les gros bâtiments de franchir le détroit de Bab El Mandeb.

… Déjà il y a une navigation de 150.000 tonnes sous pavillon français.

Quant aux regrets exprimés que le canal n’eut qu’une profondeur de 8 mètres, bien peu de ports ont à quai une profondeur de 7 à 8 mètres

…La Communication est ouverte déjà, les bateaux passent par moitié par le canal maritime, moitié par le canal d’eau douce de Port Said à Suez

 

…Le tarif de 10 francs par tonne pour le droit de passage dans le canal est très modéré puisque en calculant une dépense de 25 francs par tonne  pour mille lieues, une abréviation de 3000 lieues procure à la navigation une économie de 75 francs par tonne

Prévision  de trafic 6.000.000 tonnes à 10 francs la tonne.

(Suit une publicité pour un nouvel emprunt.)

Monsieur de Lesseps…compte trouver à Nice plus d’un souscripteur.

Par sa position, Nice est une des villes qui gagnerait le plus au percement de l’isthme de Suez…elle est promise quand son port sera construit, à une grande prospérité commerciale

 

Jeudi 30 avril et vendredi 1er mai 1868

 

Le Times contient une correspondance qui lui est adressée par le Duc de Saint Albans, Pair d’Angleterre, sur les travaux du canal de Suez

(Cette correspondance décrit en détail dans le Journal l‘avancement des travaux)

 

Samedi 11 juillet 1868

 

(Lancement d’obligations pour le canal de Suez)

 

Jeudi 6 aout 1868

 

…A-t-on l’air de se douter que c’est le 1er octobre 1869 que le canal de Suez sera ouvert à la navigation ? Et y songe t’on que Nice est l’un des ports méditerranéens à bénéficier des prémices de cette glorieuse et gigantesque entreprise. Nous voudrions que notre Chambre de Commerce nous édifiât là-dessus

 

Jeudi 5 novembre 1868

 

… La commission du canal des deux mers s’est réunie…le 23 octobre. Elle a examiné jusque…dans les moindres détails … les questions qui se rattachent à son exploitation.

… Le canal, sera ouvert le 1er octobre 1869… Disons bien haut encore une fois que l’œuvre glorieuse de Mr Ferdinand de Lesseps est d’un intérêt immense pour la Nice maritime et que l’ouverture du canal de Suez doit grâce à sa situation géographique non moins exceptionnelle que son climat ouvrir de nouveaux et plus vastes horizons à sa fortune…son port étant agrandi. Le sera t‘il le 1er octobre 1869 ?

 

Lundi 11 janvier 1869

 

…Les travaux de prolongement du môle extérieur du port de Nice vont être commencés très prochainement…

Il ne faut pas que l’on oublie – nous ne cesserons de le répéter- que le 1er octobre 1869, c'est-à-dire dans huit mois, le canal de suez sera ouvert à la navigation et que la prospérité commerciale de Nice est intimement attachée à ce grand évènement

 

Dimanche 17 janvier 1869

 

…Crédit de 470.000 F pour les travaux extraordinaires des ports maritimes de notre département

1- Curage et dérochement des ports de Nice, Cannes, Antibes et Saint Jean 70.000 F

2- Prolongement du môle extérieur du port de Nice 250.000 F

3- Construction d’une jetée au port de Menton

 

Lundi 19 juillet 1869

 

Le canal maritime de Suez sera ouvert à la grande navigation le 17 novembre 1869 dans ses dimensions définitives à toute sa largeur et avec toute sa profondeur de 8 mètres

 

Jeudi 29 juillet 1869

 

Lettre de F. de Lesseps aux chambres de commerce maritime…

…Il s’agit de prévoir dès à présent de préparer les moyens de transport pour répondre au mouvement commercial que va produire l’ouverture du canal

Voir aussi:

http://www.archeo-alpi-maritimi.com/hebreuxetmerrouge.php

Journal le Phare du Littoral

Samedi 01 janvier 1881

 

Le projet d’agrandissement du port date de 1868. Ce qui dans le principe a mis obstacle au commencement des travaux ce sont les acquisitions de terrains. L’Etat a toujours reculé devant une expropriation. Les évènements de 1870 en ont aussi retardé l’exécution pendant plusieurs années. L’administration municipale actuelle a été assez heureuse pour trouver une combinaison au moyen de laquelle elle s’est chargée à forfait des acquisitions de terrains nécessaires à l’agrandissement du port…